gaine

gaine

gaine [ gɛn ] n. f.
• déb. XIIIe; lat. vagina « fourreau », devenu °wagina sous l'infl. germ.
1Enveloppe ayant la forme de l'objet qu'elle protège. étui, fourreau. La gaine d'un pistolet. Tirer un poignard de sa gaine ( dégainer) , le remettre dans sa gaine ( rengainer) . Fabrication des gaines. gainerie, gainier. Gaine d'un parapluie. protège-parapluie. Vêtement, robe qui moule comme une gaine ( gainer) .
Spécialt (1909) Sous-vêtement en tissu élastique enserrant les hanches et la taille (femmes). ceinture, corset. Gaine de maintien. Gaine-culotte.
2Fig. et littér. Contrainte qui gêne un développement, une évolution. « Aucun développement ne se peut sans briser des gaines » (A. Gide). 1. carcan, corset.
3Anat. Enveloppe résistante qui protège (un organe). Gaine des muscles. aponévrose. Bot. Base du pétiole d'une feuille entourant un segment de tige.
4(1676) Support quadrangulaire plus étroit à la base qu'au sommet. Gaine de stuc, de marbre. piédestal, sellette, socle. Balustre, pilastre en gaine. Par appos. Pieds gaine. Statue, atlante, cariatide dont la partie inférieure se termine en gaine. hermès, terme; engainer. La gaine d'une horloge. caisse, coffre.
5Techn. Gaine d'aérage, qui protège les parois d'une cheminée d'aération (mines). — Bât. Gaine de ventilation. Gaine technique, pour le passage des colonnes d'alimentation et d'évacuation (cf. Colonne montante). — Mar. Gaine d'une voile, ourlet qui l'entoure pour la renforcer.
Spécialt Enveloppe métallique protégeant, dans les réacteurs nucléaires, les lames d'uranium de la corrosion et évitant la contamination du fluide de refroidissement.

gaine nom féminin (latin populaire wagina, du latin classique vagina) Sorte d'étui rigide dans lequel on place un instrument tranchant ; fourreau. Étui qui s'adapte à des objets divers pour les protéger : Gaine de parapluie. Sous-vêtement féminin en tissu élastique, enserrant la taille et les hanches, destiné à affiner la silhouette. Anatomie Enveloppe qui entoure un organe, un muscle, un tendon, etc. Armement Tube d'acier vissé dans l'œil de l'obus et dans lequel se fixe la fusée. Automobile et Cycles et motocycles Enveloppe tubulaire dans laquelle passe un câble de commande. Bâtiment Enveloppe de canalisation. Cage d'ascenseur. Botanique Base élargie des feuilles, enveloppant la tige dans une partie de sa longueur. (Mince chez les graminées, la gaine est charnue et comestible chez quelques ombellifères [fenouil] et surtout chez l'oignon, où, formée d'écailles, ou tuniques, elle constitue l'essentiel du bulbe.) Beaux-arts Support en matériau quelconque allant s'amincissant de haut en bas et sur lequel on pose des bustes, des statuettes, des objets d'art. (À partir du XVIe s. en France. Lorsqu'une gaine forme un tout avec le buste qu'elle supporte, on donne à l'ensemble les noms de terme, d'hermès ou de figure engainée.) Électricité Enveloppe tubulaire protectrice d'un câble. Électronique Dispositif protecteur entourant une ampoule à rayons X. Fortification Communication souterraine reliant les éléments d'un ouvrage fortifié. Mines Voie maintenue ouverte dans le remblai ou dans le minerai abattu et qui a le même usage qu'une cheminée. Neurologie Structure cellulaire qui isole du milieu extérieur l'axone de la cellule nerveuse. (La gaine est constituée par des cellules névrogliques spéciales telles que les cellules de Schwann, qui, dans les nerfs des vertébrés, recouvrent chaque axone, séparément, de couches de myéline superposées.) Nucléaire Enveloppe protectrice d'un combustible nucléaire. Verrerie Partie périphérique d'une fibre optique. ● gaine (difficultés) nom féminin (latin populaire wagina, du latin classique vagina) Orthographe Avec un i sans accent. De même pour gainer, gainage, dégaine, dégainer, rengaine et rengainer. ● gaine (expressions) nom féminin (latin populaire wagina, du latin classique vagina) Gaine d'aération, de ventilation, conduit servant à l'aération de locaux. Pied en gaine, pied de meuble de section quadrangulaire, se rétrécissant du haut vers le bas (style Louis XVI). ● gaine (synonymes) nom féminin (latin populaire wagina, du latin classique vagina) Sorte d'étui rigide dans lequel on place un instrument tranchant ;...
Synonymes :
Étui qui s'adapte à des objets divers pour les protéger
Synonymes :
- étui
Fortification. Communication souterraine reliant les éléments d'un ouvrage fortifié.
Synonymes :

gaine
n. f.
d1./d étui épousant étroitement la forme de l'objet qu'il contient et protège. Gaine d'un couteau, d'un peigne.
TECH Gaine d'un câble conducteur.
d2./d Sous-vêtement féminin en tissu élastique enserrant les hanches et la taille.
d3./d ANAT Enveloppe souple d'un nerf, d'un muscle. Gaine tendineuse.
d4./d BOT Base élargie du pétiole de certaines feuilles, qui entoure la tige.
d5./d CONSTR Gaine de ventilation: conduit destiné à assurer la circulation de l'air.
Gaine d'ascenseur: espace dans lequel se déplace la cabine, cage.

⇒GAINE, subst. fém.
A. — Étui de protection et de rangement, étroitement adapté à la forme de l'objet qu'il est destiné à contenir; en partic. fourreau d'une arme blanche. Gaine d'un pistolet, d'un poignard; couteau à gaine; gaine en cuir. Mon poignard, auquel il fait faire une gaine en cuivre afin que la lame ne me blesse pas en le portant (BARB. D'AUREV., Memor. 1, 1836, p. 9). Drapeau de la société de gymnastique, roulé dans sa gaine de toile cirée (BERNANOS, Mouchette, 1937, p. 1265) :
1. Il tenait dans sa main gauche, pendante le long du corps, une hachette à marteau pour marquer les arbres. Après un instant, il remit l'instrument dans la gaine de cuir pendue à sa ceinture.
R. BAZIN, Blé, 1907, p. 3.
B. — En partic. Sous-vêtement féminin naguère proche du corset et aujourd'hui en tissu élastique serrant et moulant la taille et les hanches pour affiner la silhouette. Gaine-combinaison; gaine-culotte :
2. ... Les Parisiennes, c'étaient ces femmes dont la taille mince avait aux reins une cambrure artificielle, qui connaissaient une manière à part de marcher, de se trémousser dans des gaines baleinées...
LOTI, Pêch. Isl., 1886, p. 35.
P. ext. Robe très moulante. Synon. fourreau. Une merveilleuse créature (...) prise dans une gaine étroite, toute blanche, qui révélait l'adorable (...) jeunesse de son corps (A. FRANCE, Balthazar, M. Pigeonneau, 1889, p. 60). Elle apparaît, encore svelte dans sa gaine de velours aubergine (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 75).
Au fig., littér. Contrainte, entrave au libre développement de quelque chose. Synon. carcan, corset. La barbarie encor tient nos pieds dans sa gaîne. Le marbre des vieux temps jusqu'aux reins nous enchaîne (VIGNY, Destinées, 1863, p. 50). Mes membres reprennent la gaine de l'étroitesse et du poids. De nouveau la tyrannie sur moi du fini et de l'accidentel! (CLAUDEL, Soulier, 1929, 3e journée, 8, p. 808) :
3. ... la culture artistique (...) se fige, se durcit, s'oppose à tout parfait contact de l'esprit avec la nature, cache sous l'apparence persistante de la vie la diminution de la vie, forme gaine où l'esprit gêné languit et bientôt s'étiole, puis meurt.
GIDE, L'Immor., 1902, p. 424.
C. — Domaines techniques ou spécialisés
1. ANAT., BOT. Enveloppe protectrice d'un organe. Gaine d'une feuille, d'un muscle; gaine aponévrotique; gaine de myéline, de Schwann (de l'axone). La griffe ascendante du cotylédon, le viril surgeon que le printemps chassait de sa gaîne (COLETTE, Sido, 1929, p. 43). Les gaines synoviales entourent comme un manchon, sur les saillies osseuses, les tendons des muscles (GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 155).
2. Domaine des B.-A. (architecture, sculpture). Socle, piédestal s'évasant vers le bas, servant de support à un buste sculpté. Hermès terminé en gaine. Un superbe buste antique de Trajan sur une gaine de bois marbré (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 465).
3. HORLOG. Coffre de résonance en bois contenant le mécanisme d'une horloge. Horloge à gaine et à poids. Une grande horloge, dans une gaine d'ébène incrustée de cuivre, battait lourdement l'heure (ZOLA, Rome, 1896, p. 399).
4. Domaine militaire. Gaine d'obus. Tube d'acier contenant la fusée.
5. TECHNOLOGIE
a) CONSTRUCTION. Enveloppe protectrice d'un conduit; p. méton. ce conduit. Gaine de fumée; gaine d'aération; gaine flexible, métallique, souple.
b) CÂBLERIE. Enveloppe isolante d'un fil, d'un câble. Au potelet les 14 fils sont dégagés de la gaine en plomb sur une certaine longueur (A. LECLERC, Télégr. et téléph., 1924, p. 310). Installation en câbles cuirassés ou à gaine de matière plastique (BONNEL-TASSAN 1966, p. 47).
c) Domaine nucléaire. Revêtement métallique protecteur isolant des lames d'uranium dans les réacteurs nucléaires. Le refroidissement était réalisé par passage (...) de l'eau très pure (...) circulant entre les doubles gaines d'aluminium qui enrobaient les barres d'uranium (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 41).
Rem. On relève ds la docum. le syntagme marionnette à gaine (p. oppos. à marionnette à fils). Marionnette manipulée directement, la main enfilée dans la robe-fourreau de la poupée (d'apr. H. HOTIER, Le Vocab. du cirque et du music-hall en France, s.l.n.d., 1973, p. 109). Cf. aussi ARNOUX, Zulma, 1960, p. 312.
Prononc. et Orth. : []. Voyelle longue de FÉR. 1768 à BARBEAU-RODHE 1930 sans aucune exception. ,,L'e est ouvert devant une consonne ou un groupe de consonnes qui se prononce. Il est long devant r, z, , v ou j final (...). Il peut être long, mais un peu moins, devant d'autres consonnes : (...) rênes, gaine, haine (...), pène, ...`` (GRAMMONT Prononc. 1958, pp. 37-38). Gaine ds Ac. 1694-1762 et 1932; gaîne ds Ac. 1798-1878. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 « fourreau (d'une épée, d'une lame, de flèches) » (Dial. Grégoire, 184, 21 ds T.-L. : remet la speie en la guaïne [remitte gladium in vaginam]); par ext. 1561 « enveloppe protégeant un objet » (doc. ds GAY : gaigne de cuyr bouilly garnye de 10 cuilliers); 2. 1695 anat. (d'apr. Trév. 1732); 1704 bot. (Trév.); 3. 1676 archit. (FÉLIBIEN Dict. ds FEW, t. 14, p. 122 b). Du lat. class. vagina « gaine, fourreau (de l'épée); gaine, étui (en gén.) » devenu wagina d'apr. la prononc. du w germ.; cette modification est expliquée de manière plus spécifique par J. Brüch ds Z. rom. Philol. t. 51, pp. 471-73 par l'infl. du germ. wagi « vase, écuelle », cf. DEAF col. 53-54. Fréq. abs. littér. : 328. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 578, b) 373; XXe s. : a) 530, b) 387. Bbg. BASTIN (J.). Accent aigu et rem. sur les accents. In : Nouv. glanures gramm. Riga, 1907, p. 11. - COUTURE (B.). Les Réseaux d'eau. Meta. 1970, t. 15, n° 3, p. 173. - QUEM. DDL t. 16.

gaine [gɛn] n. f.
ÉTYM. Déb. XIIIe; du lat. vagina « fourreau », devenu wagina, sous l'infl. germanique.
1 a Enveloppe ayant la forme de l'objet qu'elle protège. Custode, étui, fourreau. || La gaine d'une épée (cit. 8), d'un couteau de chasse, d'un pistolet. || Gaine d'une paire de ciseaux, d'une règle à calculer. || Tirer un poignard de sa gaine ( Dégainer), le mettre, le remettre dans sa gaine ( Rengainer). || Gaine de cuir, de galuchat, de drap, de soie. || Fabrication des gaines. Gainerie, gainier. || La gaine d'un parapluie. Protège-parapluie. || La gaine d'une momie (→ Envelopper, cit. 6).
1 Puis, de leur gaine large à clous d'or diaprée,
Tirèrent brusquement leur flamboyante épée (…)
Ronsard, Premier livre des hymnes, Calays et Zethés.
2 Dans sa gaine mon couteau bouge (…)
Th. Gautier, Émaux et Camées, Rondalla.
3 (…) elle ouvrait son salon pour des conférences si peu mondaines que les housses demeuraient sur les fauteuils et que le lustre, dans sa gaine, était une immobile montgolfière dont le plafond fixait l'essor.
F. Mauriac, le Mal, I.
Ce qui enserre comme une gaine. Gainer.
4 Le corps est enserré (…) dans la gaine orfévrie d'une robe (…)
Huysmans, la Cathédrale, IX.
5 À présent, elle ne bougeait pas (…) énorme et luisante dans sa gaine de serge lustrée (…)
J. Green, Léviathan, II, I.
5.1 Entrer, pour la première fois ! Dans la fille que l'on aime ! Ce glissement dans un fourreau de miel, dans cette gaine de martre huilée !
André Hardellet, Lourdes, lentes…, p. 48.
b (1909, in D. D. L.). Spécialt. Sous-vêtement féminin en tissu élastique enserrant les hanches et la taille. Ceinture, corset. || Être moulée dans une gaine. || Gaine baleinée, renforcée. || Elle étouffait dans une gaine trop étroite. || Gaine-combinaison ( Combinaison), gaine-culotte.
6 — Vous portez un corset, mademoiselle ?
— Pas exactement. Une gaine plutôt. Pas baleinée, ou presque.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, III, p. 48.
7 C'est vers 1918 que j'accompagnai une amie chez sa corsetière en m'étonnant un peu qu'une mode qui supprimait la taille ne pût se passer de gaines secrètes.
Colette, Belles saisons, p. 87.
2 Fig. et littér. Contrainte qui gêne, entrave un développement, une évolution. Carcan, corset (→ Emmailloter, cit. 4).
8 La barbarie encor tient nos pieds dans sa gaine.
A. de Vigny, Poèmes philosophiques, Maison du berger, II.
9 Du pauvre petit provincial le plus lourdement engagé dans sa gaine, il avait tiré un esprit ouvert et actif.
Renan, Souvenirs d'enfance…, III, III.
10 Aucun développement ne se peut sans briser des gaines. Sous la pression de la sève nouvelle, elles éclatent; mais c'est du débris de celles-ci que se forment les gaines et les gênes nouvelles.
Gide, Attendu que, XIV.
3 Sc. nat. Enveloppe résistante qui protège (un organe). Aponévrose, névrilème. || Gaine aponévrotique, tendineuse.
11 (…) la peau à papilles frémissantes, vaguement bleuie par le lacis des petites veines, vaguement jaunie par l'affleurement des gaines tendineuses (…) d'une richesse et d'une variété incomparables de tons (…)
Taine, Philosophie de l'art., t. II, p. 270.
4 (1676). Support quadrangulaire plus étroit à la base qu'au sommet. || Statuette, pendule posée sur une gaine. || Gaine de bois peint, de stuc, de marbre. Piédestal, sellette, socle. || Une statue terminée en gaine (→ Corniche, cit. 3). || Secrétaire, commode Empire à colonnes en gaine.Par appos. || Pieds gaine (d'une table, d'un guéridon…).Statue dont la partie inférieure semble engagée dans une gaine. || Cheminée ornée de deux gaines représentant des personnages. Cariatide, hermès, terme.La gaine d'une horloge. Caisse, coffre. || Horloge à gaine.
12 La gaine (de l'horloge Louis XVI) peut être enrichie de marqueterie ou de bronzes (…)
É. Dacier, le Style Louis XVI, p. 50.
13 Les tables (de l'époque Louis XVI) ont longtemps conservé leurs pieds cambrés ou pieds de biche. Elles ont reçu ensuite des pieds verticaux tantôt « à gaine », c'est-à-dire à section carrée, s'amincissant vers le bas; tantôt ronds et cannelés, soit verticalement (pieds « en carquois »), soit en spirale; tantôt enfin ronds, sans cannelures, et terminés « en toupie ».
É. Dacier, le Style Louis XVI, p. 49.
14 On sait la fortune (dans le style Empire) des têtes coiffées du klaft émergeant d'une gaine de cariatide.
P. Francastel, le Style Empire, p. 53.
5 Techn. || Gaine d'aérage, qui protège les parois d'une cheminée d'aération (mines).Gaines d'un obus : tube d'acier vissé sur la tête d'un obus et destiné à recevoir le détonateur et la fusée.
Mar. || Gaine d'une voile, ourlet qui l'entoure pour la renforcer.Emballage souple ou rigide utilisé pour le parachutage du matériel.REM. Le terme a été proposé (1976) pour remplacer l'anglicisme container.
Phys. Enveloppe métallique qui, dans les réacteurs nucléaires, protège les lames d'uranium de la corrosion et évite la contamination du fluide de refroidissement.
DÉR. Gainer, gainerie, gainette, gainier.
COMP. Dégainer, engainer.
HOM. Formes du v. gainer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gaîne — Gaine Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • gaine — GAINE. s. f. Estuy de couteau. Tirer un couteau hors de la gaine. mettre dans la gaine. remettre dans la gaine …   Dictionnaire de l'Académie française

  • gaine — Gaine, f. penac. Est espece de fourreau, appropriée à couteaux, si en use on aussi pour fourreau d espée et de dague, et dit on Desgainer l espée ou la dague, Vagina, Duquel mot Latin il est fait, comme de werpir, guerpir, de Willelmus Guillaume …   Thresor de la langue françoyse

  • gaîne — (ghê n ) s. f. 1°   Étui de couteau ou d un instrument tranchant ou aigu. Des ciseaux dans leur gaîne. •   Cela me prouve que la nature a fait chaque épée pour sa gaîne, et qu elle a mis des Samoïèdes au septentrion, comme des nègres au midi,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Gaine — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Gaine », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Gaine peut désigner : en architecture, la… …   Wikipédia en Français

  • GAÎNE — s. f. Étui de couteau, ou de quelque autre instrument servant à couper, à percer, etc. Tirer un couteau de la gaîne, hors de la gaîne. La gaîne d une paire de ciseaux. La gaîne d un poignard. Mettre dans la gaîne. Remettre dans la gaîne.   Il se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GAINE — n. f. étui de couteau ou de quelque autre instrument servant à couper, à percer, etc. Tirer un couteau de la gaine, hors de la gaine. La gaine d’une paire de ciseaux. La gaine d’un poignard. Mettre dans la gaine. Remettre dans la gaine. Il se dit …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • gaine — nf., fourreau, étui ; cheminée, conduit souterrain militaire ; enveloppe // gaine gaine d aération : guin na (Albanais.001). A1) gaine, corset : korsè nm. (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Gaine — This interesting surname is of Irish origin, and was originally found with the prefix mac , son of, or o , male descendant of. In Irish the name is Geibheannaigh, from Geibheannach meaning the fettered one . Quite what being fettered means is… …   Surnames reference

  • gaine — dégaine engaine gaine rengaine …   Dictionnaire des rimes

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”